Devenir céramiste : formation, reconversion, salaire etc.

Comment devenir céramiste ?

Vous souhaitez devenir céramiste ? On vous dit tout sur le salaire, les missions, les qualités, les formations, les évolutions et les possibilités de reconversion d’un céramiste.

Les missions du céramiste

Le métier de potier-céramiste est par essence une vocation et certains se forment individuellement, à leur manière, à l’aide d’expériences. Le céramiste peut être un artiste, un artisan indépendant ou le salarié d’une entreprise ou d’une administration publique.

Il travaille dans un atelier seul ou dans des structures plus petites dans lesquelles il crée ses propres pièces individuelles ou réalise des petites séries. La fabrication industrielle est également un débouché pour les céramiques : elles sont utilisées dans le domaine des arts de la table (vaisselle) et du bâtiment (tuiles, sanitaires et carrelages) et des réfractaires (composants de fours) ou des céramiques techniques (composants thermomécaniques ou électroniques ; prothèses médicales).

 

Les aptitudes nécessaires pour un céramiste ?

 

  • Une forte sensibilité artistique et un sens de la créativité
  • Une compréhension approfondie de l’histoire de l’art est importante.
  • Le savoir-faire du céramiste est mis à profit pour préserver les traditions ancestrales de décoration en céramique.
  • En tant que travailleur manuel, le céramiste fait preuve d’une habileté exceptionnelle, d’un dévouement sans faille et de persévérance.

 

Les formations pour un céramiste

Si le talent artistique est essentiel dans le domaine de la céramique, une formation formelle est fortement recommandée dans ce domaine. Pour ceux qui en ont envie, les formations suivantes sont possibles :

  • CAP tournage ou décoration de céramiques ;
  • Brevet des métiers d’art ou bma ;
  • BTS ic, industries céramiques ;
  • Bachelor/licence en design d’art incluant une option matériaux céramiques ;
  • Master en art, expression plastique et choix de design.

 

Le salaire ​d’un céramiste

 

De nombreux céramistes travaillent comme artisans au sein de leur propre atelier. Ils emploient souvent un tourneur expert. L’investissement initial est coûteux. Vous aurez besoin de roues, de fours et de presses pour créer des moules… et surtout, de trouver un endroit pour installer un atelier.

Pour gagner de l’argent, vous devez ouvrir un atelier n’importe où. Parmi les autres exigences, il faut sortir de l’atelier et rencontrer les clients et ne pas comptabiliser les heures.

Les céramistes gagnent entre 2500 EUR et 2800 EUR brut par mois en France.

 

Se reconvertir au métier de céramiste

 

Après avoir suivi un programme en ligne, il est possible de changer d’avis et de devenir un potier céramiste. Ce métier est aussi vieux que l’univers : Depuis la nuit des temps, l’homme travaille en utilisant ses mains pour fabriquer des objets.

Peu importe que ceux-ci soient décoratifs ou utilitaires. Si vous avez un côté artistique et que vous souhaitez changer de métier, vous pouvez envisager une profession dans le domaine de la céramique.

Ce domaine est parmi les plus gratifiants et est associé à un nouveau départ . Il démontre surtout le désir de vivre de sa passion.

Les évolutions envisageables

 

Selon les circonstances, le céramiste peut être amené à assumer le rôle de chef d’atelier. L’avancement de sa carrière lui permettra d’endosser un poste d’encadreur. Il gérera alors toute une équipe de céramistes, ainsi que des conseils sur le métier.

Une chance de se faire remarquer dans le domaine est de profiter des expositions et des événements liés à l’art. Ces événements aident l’artiste à se faire connaître et à attirer plus rapidement de nouveaux clients.

A voir également