Devenir vitrailliste : formation, reconversion, salaire etc.

Comment devenir vitrailliste ?

 

Vous souhaitez devenir graphiste vitrailliste ? On vous dit tout sur le salaire, les missions, les qualités, les formations, les évolutions et les possibilités de reconversion d’un vitrailliste.

 

Les missions du vitrailliste

 

Une véritable forme d’art : le vitrailliste est un artisan qualifié spécialisé dans la restauration et la conception de vitraux. Ceux-ci peuvent servir à décorer des portes, des fenêtres, des abat-jour et d’autres objets.

Si l’État est le premier client des artistes vitraillistes, ils peuvent également travailler pour des particuliers et des entreprises.

On considère que rien qu’en France le patrimoine religieux représente plus de 90 000 mètres carrés de vitraux, cette industrie a encore de beaux jours devant elle. De plus, la grande majorité des commandes (80 %) concerne des travaux de restauration.

Même si les techniques ont évolué, cet art a des racines qui remontent au Moyen Âge et permet, en jouant sur la transparence du verre, la luminosité de l’environnement et la couleur, de créer des motifs uniques.

Les aptitudes nécessaires pour un vitrailliste

 

  • Le façonnage du verre exige une grande dextérité et une grande précision, car la précision est essentielle pour éviter de devoir le retravailler. En outre, il est important de toujours respecter les consignes de sécurité.
  • L’artiste vitrailliste a la capacité de créer des monuments vieux de plusieurs siècles. Il est crucial qu’il connaisse les principes de l’architecture afin de pouvoir recréer les motifs.
  • Les vitraux sont généralement décorés de détails complexes, ce qui rend le processus de création et/ou de restauration extrêmement précis. La découpe des feuilles de verre est un travail particulièrement précis.
  • Le métier de vitrailliste exige une bonne condition physique. En effet, il est parfois indispensable de déplacer des matériaux lourds mais aussi d’être capable de travailler à l’extérieur, par tous les temps et par tous les temps.

 

Les formations pour un vitrailliste

 

Il existe une variété de formations professionnelles menant à une carrière dans le domaine du vitrail, tant dans le processus de création que dans la restauration. Voici les plus importantes :

 

  • Cap (certificat d’aptitude professionnelle) techniques et art du vitrail,
  • Bma (brevet des métiers de l’art) arts et techniques de verre ou verrier décorateur,
  • Dn créé (diplôme national des métiers d’art et du design, avec la référence à l’ornement.
  • Dn créé (diplôme national des métiers d’art et du design, la mention des matériaux,
  • Maître restaurateur du patrimoine au sein de l’inp (institut national du patrimoine) spécialités en arts du feu (métal céramique, verre émaillé).

 

Le salaire ​d’un vitrailliste

 

Un vitrailliste travaillant dans un atelier de création ou de restauration gagne un revenu net d’environ 1300 euros chaque mois.

S’il est indépendant, le vitrailliste est susceptible de gagner plus d’argent dans le cas où il a acquis une réputation établie et les clients qui vont avec.

Il est important de noter que le vitrailliste dépend essentiellement du domaine public. Les artistes vitraillistes fraîchement diplômés commencent généralement leur carrière dans un atelier spécialisé dans la réparation de vitraux.

Au cours de sa carrière, le vitrailliste peut travailler à son compte, ou dans l’un des 500 ateliers de vitrail recensés sur le territoire français, ou encore enseigner à son tour.

 

 

Se reconvertir au métier de vitrailliste

 

Envisager de suivre une formation en vue de votre reconversion professionnelle en vitrailliste, peut être un excellent choix, surtout dans le cas où vous ne disposez d’aucune des classes de base précédemment citées ou des aptitudes mentionnées ci-dessus.

Passion et art sont deux mots qui définissent le métier de vitrailliste. C’est un métier qui demande de la patience. Contrairement à un artiste verrier, le vitrailliste n’est pas un simple vendeur d’objets en verre. En réalité, le vitrail d’une cathédrale ou d’une maison est la création d’un artiste verrier expert.

Une reconversion dans l’industrie vous permet de devenir un maître verrier. Cet objectif est atteint avec le certificat professionnel. niveau vitrail.

 

 

Les évolutions envisageables

 

L’artiste vitrailliste fonctionne comme un artisan individuel. Après avoir terminé sa formation, il doit donc être employé dans un atelier spécifique ou sur un chantier en commençant comme apprenti. Avec le temps, certains vitraillistes sont en mesure de diriger des équipes de restauration pour de grands projets, mais ce n’est pas la norme : en général, le vitrailliste travaille seul.

 

Après quelques années d’expérience, le vitrailliste peut s’orienter vers la restauration. Cela implique beaucoup de connaissances et d’expertise, ainsi que des qualifications supplémentaires. Il est également capable de diriger un groupe de vitraillistes et de superviser des projets en cours. Un artiste vitrailliste peut être indépendant et devenir auto-entrepreneur. Il y a aussi la possibilité de devenir enseignant pour les apprentis.

 

 

 

 

 

A voir également