Devenir ingénieur du son: la formation pour tester le métier ingénieur du son.

Test mon Job

ingénieur du son
Ingé son 5
ingénieur du son 4

Quel est le quotidien d’un ingénieur du son ? Comment devenir ingénieur du son ? Quelles sont les qualités requises pour être un bon ingénieur du son ? L’immersion ingénieur du son vous plongera au cœur de ce métier et répondra à toutes vos questions.

Je veux tester ce job !

Description

Comment devenir ingénieur du son ? Quelle formation est nécessaire pour exercer ce métier ? Quelles sont les qualités requises pour être un bon ingénieur du son ? Quel est son rôle exact dans le monde de la musique ? Peut-il être considéré comme un artiste à part entière ? Vous pouvez facilement répondre à ces questions grâce au stage d’immersion que Test Mon Job vous propose pour découvrir sans engagement ce métier.

Comment devenir ingénieur du son ?

Le saviez-vous ? Derrière ce nom plutôt général, se cachent en réalité énormément de spécialités différentes. En effet, toute personne qui dans le cadre de son emploi se retrouve à gérer du son est considéré comme un ingénieur du son. Or, les métiers qui impliquent un maniement sonore sont nombreux : par exemple, un opérateur, un technicien, un assistant régie, un assistant studio d’enregistrement ou même un assistant cinéma. Bien que les missions ne soient pas tout à fait identiques, leur principal rôle reste toujours le même : manier le son d’un film, d’un enregistrement ou d’une communication pour faire en sorte que les personnes qui vont y être confronté entendent de manière correcte, voire prennent du plaisir à écouter. En général, son travail se fait dans un bureau ou un studio avec le casque sur les oreilles, mais il peut arriver que « l’ingé son » se déplace, notamment sur le tournage d’un film au cinéma car il est chargé de gérer la bonne captation des sons. La prise du son est capitale dans le tournage d’un film et le preneur de son est quasiment toujours l’ingénieur. Une fois qu’il a son enregistrement, qu’il soit musical ou filmique, il doit travailler la maquette et effectuer le mixage audio (à l’aide de sa table de mixage) ainsi que le montage. Cela peut prendre plusieurs heures pour parfaire un document sonore de seulement quelques minutes avec une belle création sonore et de beaux effets sonores. A la télévision, il se situe dans la régie et doit être très concentré pendant toute la durée de l’émission pour pouvoir gérer la prise du son au mieux et gérer les micros, les bruitages intempestifs, les jingles… Les ingénieurs du son ont un rôle capital dans les projets pour lesquels ils travaillent car même s’ils agissent dans l’ombre, leur travail est déterminant pour l’œuvre finale.

Quelle formation faut-il pour devenir ingénieur du son ?

De nombreuses certifications professionnelles peuvent conduire au métier d’ingénieur du son, mais il faut déjà posséder un niveau BAC et un BAC S si possible. Bien qu’il soit conseillé de suivre un cursus assez long après le BAC pour pouvoir détenir beaucoup de connaissances sur le domaine en question, certaines formations qualifiantes courtes peuvent vous conduire à un métier dans le milieu du design sonore, comme le BTS Métiers de l’audiovisuel, option « métiers du son » ou le Diplôme des Métiers d’Art Régie de spectacle, option « son ». Ces formations courtes (BAC+2) seront quoi qu’il en soit valables pour un projet professionnel comme technicien du son, un peu en dessous du grade d’ingénieur mais tout aussi intéressant. Pour avoir plus d’expérience et arriver directement au job d’ingénieur du son, un cursus en BAC + 3 est demandé. Vous pouvez par exemple choisir d’effectuer le DESTS (Diplôme d’Études Supérieures des Techniques du Son) ou le Diplôme National des Métiers d'Art et du Design, mention « spectacle ». Et si vous souhaitez continuer, pourquoi ne pas s’orienter vers le Master ingénierie de l’image et du son (BAC+5 à la clé), voire même un BAC + 6, avec le Diplôme de l'École nationale Supérieure des Métiers de l'Image et du Son, spécialisation « son » de l’école FEMIS. Cette école est très réputée pour la qualité des connaissances théoriques qu'elle apporte et à sa sortie, un emploi est assez simple à trouver. En revanche, il est très dur d’y accéder, notamment à cause des concours d’entrée. Quoi qu’il en soit, peu importe le parcours vers lequel vous décidez de vous tourner, il reste très important de faire un maximum de stages en entreprise pour pouvoir se rendre compte directement de ce qu’est ce job d’ingénieur du son. Ce sera un gros plus sur le marché de l’emploi.

Salaire

Peu de personnes le savent mais un ingénieur du son est payé par semaine. Dans une radio ou une télévision, il est en général rémunéré aux alentours de 2 000 euros bruts mensuels en cours de carrière, même si selon des performances et l’entreprise pour laquelle il travaille, de chiffre peut monter jusqu’à 2 500€. En revanche, il descend très rarement voire même jamais en dessous de 1 500€, même pour un débutant. L’évolution de carrière est assez rare dans ce domaine car l’ingénieur du son n’a pas pas de supérieur hiérarchique. Il peut cependant décrocher un poste dans la production musicale, même si c’est extrêmement rare.

Un technicien du son œuvre lui en général dans un statut d’intermittent.

Quelles sont les compétences nécessaires pour être ingénieur du son ?

  • Aimer le sons : C’est évident, un ingénieur du son doit être passionné de toutes les formes sonores existantes (musique, acoustique musicale, bruits naturels…) car c’est l’essence même de son métier. Le fait qu’il adore cet univers impactera forcément de manière positive son travail. ​
  • Avoir des grandes capacités auditives : Il doit posséder une ouïe plus développée que la normale pour pouvoir être plus habile avec les différents sons et pouvoir mieux les manipuler. Avoir une capacité auditive un peu plus importante que la moyenne vous aidera forcément. Une bonne culture artistique est aussi une aide de poids, tout comme la culture musicale.
  • Aimer le mondes des médias : L’ingénieur du son travaillera forcément au contact de médias en tout genre (télévision, radio, cinéma…) et il doit par conséquent aimer ce milieu et si possible bien le connaître pour pouvoir mieux l’appréhender.
  • Être à l’aise avec la technologie : Avec la révolution numérique de ces dernières années, le métier a changé et ne cesse d’évoluer au fur et à mesure de l’avancées des découvertes technologiques. Il ne doit donc pas être dépassé par les différents appareils de l’audionumérique ou le matériel de sonorisation qui peuvent intervenir au cours de sa carrière ou les outils qui pourront lui permettre de progresser.

Témoignage de notre partenaire ingénieur du son :

«  Je suis ingénieur du son, c'est à dire que je me trouve au sommet de la hiérarchie des techniciens du son. Mon métier se trouve à mi-chemin entre celui d'un artiste et celui d'un technicien. Je peux être amené à travailler dans le secteur du cinéma, comme dans celui de la musique. Peu importe le domaine, ma mission est d’enregistrer des bandes son et de garantir la meilleure qualité possible pour ces dernières. Pour cela, je dois être en mesure de sélectionner les bons micros et effectuer des prises de son adaptées à ce qui est souhaité par le réalisateur. Durant les phases de travail en studio pour l’enregistrement d’un album par exemple, je suis le chef d’orchestre qui donne vie à un album. »

Notre partenaire ingénieur du son

Est-il possible de se reconvertir en tant qu’ingénieur du son ?

Oui ! Ce métier demande un certain niveau de qualification mais il n’est pas impossible d’y accéder si vous êtes motivés et déterminés à atteindre cet objectif car il y a des débouchés. Si vous avez déjà fait des stages ou eu une quelconque expérience professionnelle et professionnalisante dans ce milieu, cela peut parfois valoir plus que des années de formation théorique. Si vous souhaitez avoir une idée de ce qu’est le métier d’ingénieur du son, venez directement le tester grâce au stage en immersion que vous propose Test Mon Job.

Au programme de l’immersion :

  • Visite commentée des studios d’enregistrement 
  • Présentation des techniques d'enregistrement utilisées 
  • Enregistrement d’une bande son lors d'une commande client
  • Participation à la post-production et aux retouches de la bande son commandée. 

(Liste non exhaustive et selon les disponibilités. Les immersions se font selon les saisons et les durées souhaitées. Il est possible de fragmenter une période d’immersion afin de la répartir selon les temps forts du métier. Par exemple, vous pouvez souscrire à 5 jours d’immersion afin de bénéficier des réductions afférentes à cette durée et les répartir tout au long de l’année.)

Avec Test Mon Job, découvrir un métier n'a jamais été aussi simple ! Pour connaître nos tarifs, cliquez vite sur ce lien pour nous contacter.

Dites-nous quel métier vous souhaiteriez tester et pendant combien de temps. Si vous souhaitez des conseils ou être rappelé, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Caractéristiques

  • Au programme de l’immersion : Visite commentée des studios d’enregistrement, Présentation des instruments utilisés, Enregistrement d’une bande son, Participation à la retouche de la bande son enregistrée

Je veux tester ce job !

Demandez plus d'informations à l'équipe Test Mon Job et essayez ce métier ! Nous vous donnons une réponse sous 24h maximum.

Avis clients

star_rate star_rate star_rate star_rate star_rate

Aucun avis clients

Soyez le 1er à donner votre avis

Votre avis

error check_circle
error check_circle
error check_circle
ingénieur du son

Devenir ingénieur du son: la formation pour tester le métier ingénieur du son. n'est plus disponible actuellement.

Vous souhaitez revevoir un email dès que ce produit est en stock ?

error check_circle
error check_circle
close