Deux français sur trois souhaitent se reconvertir. Et vous?

Mots clés: Se reconvertir en milieu de carrière, changer de métier.

Deux français sur trois souhaitent changer d’orientation professionnelle. Un sur trois s’est déjà engagé. Alors, pourquoi pas vous ?

  

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 64% des français pensent à se reconvertir, tandis qu’un tiers a déjà franchi le pas. La reconversion professionnelle touche de plus en plus de monde. C’est ce que le sondage du groupe AEF, spécialisé notamment dans l’emploi et la formation a révélé.

 

Ce sondage met aussi en avant un phénomène plus paradoxal : 69% des moins de 30 ans disent en effet vouloir se reconvertir, bien que depuis peu en activité.

Les raisons ? Pour 70% d’entre eux, il s’agit d’exercer désormais une activité en phase avec leurs valeurs, alors que certains ont le sentiment de s’ennuyer à leur poste, et d’autres encore visent une meilleure rémunération.

 

Changer d’air : Apprendre un nouveau métier ? Ou évoluer dans un secteur d’activité ?

 

Les raisons ? Pour 70% d’entre eux, il s’agit d’exercer désormais une activité en phase avec leurs valeurs, alors que certains ont le sentiment de s’ennuyer à leur poste, et d’autres encore visent une meilleure rémunération.

La volonté de changement se trouve qui plus est, être à court ou moyen terme : la moitié des personnes interrogées déclarent vouloir changer d’activité en moins d’un an, et 9 personnes sur 10 d’ici 3 ans.

 

Droit à l’accompagnement.

 

Si le sondage prend une résonnance toute particulière avec l’actualité, c’est parce que le gouvernement souhaite la disparition du congé individuel de formation (CIF) et réformer le système de formation au cours de l’année 2018.

La responsabilité des partenaires sociaux entre en jeu pour remplacer ce dispositif CIF, pour financer des formations longues, et par essence couteuses.

Il s’agit de guider ces personnes dans leur reconversion, autant les femmes que les hommes, et les demandeurs d’emplois que les personnes en emploi. L’attente des français est forte puisqu’elle concerne près des deux-tiers d’entre eux.

Cette attente n'a pas échappé au ministère du Travail qui a demandé aux partenaires sociaux de « négocier » un droit à l'accompagnement au service de « l'émancipation » des individus. Le droit de reconversion sera assurément l’un des enjeux principaux de cette réforme de la formation professionnelle. 

 

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande.
TEST MON JOB est enregistrée à la CNIL sous le numéro (En cours d'immatriculation) et respecte la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978.
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent en nous contactant.