Reconversion et Orientation : l’artisanat embauche.

L’artisanat en France : une situation alarmante

Bien que les chiffres sur le chômage soient toujours alarmants en France, il reste néanmoins des secteurs du marché du travail en sérieuse difficulté de recrutement. Pourtant, ce n’est pas l’emploi qui manque ! On peut citer l’exemple d’un grand nombre d’entreprises artisanales qui voient leurs ouvriers arriver en fin de carrière et se retrouve sans remplaçants pour des postes parfois essentiels et sont obligés de mettre la clef sous la porte. Les apprentis se font de plus en plus rares sur le marché de l’emploi, ceci s’explique par une mauvaise image des métiers de l’artisanat et des formations professionnelles auprès des futurs jeunes actifs ou/et des parents.

C’est un cri d’alarme que relayent de nombreux médias, avec 100 000 emplois par an et 300 000 départs à la retraite prévus pour les 10 ans à venir, les métiers manuels ont un sérieux avenir en France. Ces postes n’arrivent cependant pas à être pourvus et les entreprises doivent désormais entrer en compétition pour attirer le peu de candidats sortant des formations professionnelles.

 

art-1837073_1280

 

Mais qu’est-ce qu’un artisan aujourd’hui ?

Quand nous évoquons le mot « artisanat », il nous vient immédiatement à l’esprit l’image d’une personne travaillant dans un atelier en solitaire, de ses propres mains et de manière répétitive, avec, pour couronner le tout un faible salaire. Des clichés omniprésents dans notre société et qui représentent un frein à l’attractivité de ces métiers pourtant très riches et variés – avec plus de 500 métiers dans l’artisanat – allant du traditionnel métier de menuisier ou boulanger jusqu’à des métiers modernes comme designer automobile ou encore infographiste et dont les perspectives d’évolution sont plus qu’intéressantes. L’image qu’on s’en fait est bien loin de la réalité puisqu’un artisan n’est pas seulement un salarié, il peut également être entrepreneur, reprendre des entreprises ou même enseigner et est, le plus souvent, entouré de quelques collaborateurs.

De plus, l’artisan s’équipe de matériel à la pointe de la technologie, il est connecté et innove. C’est ainsi que chaque jour de nouveaux métiers de l’artisanat voient le jour rendant le secteur dynamique et moderne. Le secteur profite de ces améliorations et l’on peut même voir de plus en plus de femmes dans le milieu de l’artisanat grâce, notamment à la diminution de la pénibilité de certaines activées par le biais de nouveaux outils.

 

Devenir et être un artisan.

« Choisis un travail que tu aimes, et tu n'auras pas à travailler un seul jour de ta vie. »

L’artisanat est une voie de reconversion très prisée parmi les cadres. Mais pourquoi cet engouement ? Pour la plupart, ce sont des personnes qui cherchent à se rapprocher de leurs passions professionnellement tout en créant leur entreprise et ainsi mener un projet à long terme. Bon nombres d’artisans travaillent à leur compte et sont donc leurs propres chefs ; une véritable libération paraît-il. L’artisan doit savoir innover, réfléchir en permanence et est engagé dans le développement commercial de son entreprise. Enfin, il est bon de noter que pour devenir artisan il est vivement recommandé d’obtenir un CAP (dans le domaine qui nous intéresse), ensuite on peut monter son entreprise et devenir autoentrepreneur ou alors on profite des nombreuses offres d’emplois disponibles sur le marché.

Retrouvez nos conseils pour réussir sa reconversion ici.

 

Et les jeunes dans tout ça ?

Bien que la reconversion d’adulte en milieu de carrière soit fréquente, il est plus difficile de guider des jeunes vers des formations professionnelles encore trop mal vues. L’artisanat et l’apprentissage sont vus comme des solutions de secours et sont moins valorisés que d’autres formations alors qu’elles proposent des possibilités qui en font les métiers les plus diversifiés, d’autant que le secteur recrute énormément. La diversité des activités est vaste et offre donc de très nombreuses possibilités d’embauches. Contrats de professionnalisations, formations en alternance, contrat d’apprentissage, autant de formations qui garantissent une véritable insertion dans la vie professionnelle très tôt et ne nécessite pas le baccalauréat. Cette orientation convient non seulement aux jeunes diplômés, mais aussi à ceux qui envisage de changer de vie par le biais de la reconversion professionnel. Non seulement certains artisans créer leur propre entreprise, mais il y en a d’autre qui font de la reprise pour remettre à flot des petites entreprises en difficulté ou simplement pour accroître leurs domaines activités. De plus, ces métiers sont bien adaptés aux jeunes actifs qui ne veulent pas étudier pendant des années et ont pour objectifs de travailler le plus tôt possible. Ces formations en apprentissages sont idéales pour obtenir de bonnes compétences professionnelles rapidement et sans détours et permettent de construire un projet professionnel aboutis très tôt.

 

L’artisanat, un secteur stable et en évolution constante

Être artisan, c’est l’assurance d’avoir du travail à long terme, de s’épanouir en faisant quelque chose que l’on aime, mais aussi d’obtenir un revenu significatif à la hauteur de son investissement humain. C’est aussi une fierté d’être autonome, d’avoir sa propre entreprise et d’admirer son travail à la fin de la journée. En France, une entreprise sur trois est une entreprise artisanale, créer et gérer par un artisan dans de nombreux domaines allant de la menuiserie à la fromagerie. Selon l'activité choisis, il faudra tout de même apporter un investissement plus ou moins conséquent, par exemple un boucher devra s’acheter un local, l’entretenir etc. alors qu’un coiffeur à domicile lui achète son matériel de coiffure, mais ce n’est pas énorme comparé à ceux d’un boucher.

Il n’est pas rare de voir des personnes très avancées dans leurs carrières se rendre compte qu’ils n’apprécient plus ce qu’ils font et ont un sentiment de lassitude envers leur emploi ce qui les mènent à une réflexion personnelle sur leurs parcours professionnel et leur avenir et parfois, à la décision de tout plaquer et changer de métier. Il est compréhensible d'appréhender un changement de vie aussi radical que le changement de profession, cependant faire le choix de la réorientation et prendre le risque de changer c’est déjà quelque part être un "autoentrepreneur" et là vous serez sur la bonne voie ! Vous serez confronté à bons nombres de questions pendant l’organisation de votre nouveau départ dans la vie active, mais pas d’inquiétude, des outils sont à votre disposition pour vous guider dans ces démarches ; à lire : Comment réussir sa reconversion professionnelle? De plus, nous vous offrons la possibilité de découvrir certains de ces secteurs grâce à des stages en immersion chez des professionnels afin de vous donner une idée plus précise du métier que vous recherchez.

 

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande.
TEST MON JOB est enregistrée à la CNIL sous le numéro (En cours d'immatriculation) et respecte la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978.
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent en nous contactant.